Les prêtres et diacres des secteurs pastoraux de Blaye et de Bourg

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Retrouvez ici une présentation des prêtres et diacre des secteurs pastoraux.

Monsieur l'Abbé Jean-Christophe SLAIHER, curé

 
Ordonné prêtre le 30 juin 1996 en la Cathédrale Saint-André de Bordeaux par le Cardinal Pierre EYT.
 

* 1996-2000 : vicaire de l'abbé Jacques Maubay à Cestas

* 2000-2002 : vicaire de l'abbé André Marceau à La Réole

* 2002-2010 : curé, responsable du secteur de Saint-Vivien-de-Médoc

* 2006-2010 : curé, responsable du secteur de Lesparre-Médoc

* Depuis 2010 : curé, responsable du secteur de Blaye, et doyen de l'ensemble pastoral des Hauts de      Gironde

* Depuis 2015 : curé, responsable de secteur de Bourg

Délégué épiscopal pour la formation des séminaristes du diocèse de Bordeaux.

Membre du Conseil presbytéral et du Conseil épiscopal.
 
 

Monsieur l'Abbé Thierry GOUZE, prêtre cooérateur

Oenologue de formation, j’ai travaillé durant vingt-cinq ans sur notre propriété viticole à MONTAGNE. Enfant unique, j’ai participé avec mes parents et nos employés à la prospérité de cette entreprise familiale. J’ai été engagé sur le plan professionnel en tant que vice-président du syndicat viticole de MONTAGNE-ST-EMILON, responsable de l’agrément des vins de cette région. Mais aussi durant trois mandats j’ai été élu conseiller municipal de la commune de MONTAGNE, où j’ai fait partie des commissions des bâtiments, de l’assainissement, de la voirie...

J’ai été aussi président fondateur de l’association « Les Trois Romanes » qui a pour but l’entretien et la restauration des trois églises romanes de notre village.

L’expérience de la fidélité à la messe dominicale a été déterminante. J’ai toujours été engagé dans ma paroisse où j’ai été successivement durant ces années, membre des équipes de liturgie, membre du conseil économique, membre du conseil pastoral, responsable de la pastorale du tourisme et responsable de l’organisation de l’adoration perpétuelle en lien avec les paroisses de LIBOURNE.

C’est au cours d’un pèlerinage diocésain des malades à LOURDES, à l’âge de vingt ans, que ma vocation est née, mais face à ma situation je me suis dit que cet appel n’était pas pour moi. Cet appel est resté latent durant toutes ces années très actives à MONTAGNE,

jusqu’au jour où par la rencontre de jeunes prêtres, de séminaristes, qui aujourd’hui sont de très chers amis, les voyant heureux et comblé dans leurs vies de Pasteurs, cet appel a resurgit encore plus fort que précédemment, là j’ai compris qu’il me fallait donner une réponse à cette question : Veux-tu me donner ta vie ? Veux-tu être prêtre ?

Ce fut pour moi une longue étape car il fallait que je me rende libre pour donner mon OUI au Seigneur.

Après conseil de mon père spirituel, de mes parents, de mes amis, j’ai pu, non sans difficultés et épreuves, rencontrer une personne qui accepte d’être responsable de la conduite de notre propriété viticole.

Enfin libre, j’ai rencontré Monseigneur RICARD qui m’a envoyé au séminaire St-Joseph de Bordeaux, pour suivre le parcours nécessaire au discernement et à la formation pour devenir prêtre diocésain.

La Grande Aventure a commencé ! J’ai été très bien accueilli dans la communauté. Les relations avec les autres séminaristes m’ont paru juste, de frère à frères, au-delà de la différence d’âge.

Je vis en vérité avec ce projet que je porte dans mon cœur, je ne vis plus ma vie « par procuration », ainsi mes rapports avec les autres ont été très vite animés par la joie de mon témoignage de ma vie de séminariste.

Cependant, j’ai douloureusement été affecté par le décès brutal d’un employé et celui de mon père, suite à un cancer.

Ces cinq années de séminaire ont été très riches et m’ont permis de vivre dans l’abandon à la volonté du Père, faisant ainsi l’expérience qu’Il ne nous conduit pas sur un chemin pour nous y perdre.

J’ai été envoyé à St-MEDARD EN JALLES en insertion pastorale durant les trois années du second cycle.

Configuré au Christ Serviteur par l’ordination diaconale, c’est avec joie que j’ai accueilli la mission qui m’a été confiée par Monseigneur RICARD, pour exercer mon ministère de diacre en vue de l’ordination presbytérale, sur ce secteur de BLAYE pour l’annonce de l’Evangile, pour proposer la vie sacramentaire, mais aussi pour continuer ma formation pour la plus grande gloire de Dieu et pour le salut des Hommes.

J'ai été ordonné prêtre le 28 juin 2015 et nommé prêtre coopérateur sur les secteurs de Blaye et de Bourg en septembre 2015.

Eloi DESRIPPES, séminariste

Séminariste au séminaire St Joseph de Bordeaux depuis la rentrée 2011 pour le diocèse de Bordeaux, je débute cette année ma troisième année d'étude, qui sera par ailleurs ma première en théologie. Avant de rentrer au séminaire j'ai eu la joie de vivre une année de fondation spirituelle et de discernement à la Maison St Augustin à Paris. Cette année m'a permis de murir l'appel du Seigneur grâce à une vie communautaire, de prière et de service auprès des malades.

Par ailleurs je suis né à Bordeaux où j'y ai vécu jusqu'à ce que je rentre dans la Marine Nationale. C'est là que le Seigneur m'attendait pour, si je puis dire, me "pêcher" pour le service de son Eglise.

Cette année dans le cadre de ma formation pastorale le séminaire m'envoie à la paroisse de Blaye où je serai très heureux de servir notre Seigneur avec vous.

Pierre Harribey, séminariste

 

Né à Toulon, j’ai passé ma jeunesse dans le Médoc à partir de l’âge de sept ans, et après mes études universitaires à Bordeaux, j’ai exercé dans l’Education nationale pendant quinze ans, au titre de professeur agrégé d’éducation musicale, dans les Yvelines, avant de prendre la ferme décision de discerner ma vocation. Envoyé par le Cardinal Ricard, je suis entré en 2011 à la Maison Sainte Blandine à Lyon, cette maison de discernement avait alors la particularité d’être ouverte à la fois sur la forme ordinaire et sur la forme extraordinaire. Dans la continuité de cela, j’ai effectué mon cycle de philosophie au Séminaire provincial Saint Irénée, toujours à Lyon, avant de revenir enfin dans notre diocèse. L’année dernière a été marquée par un stage pastoral sur Fronsac et Libourne avant de reprendre cette année le cycle de théologie au Séminaire Saint Joseph de Bordeaux.

 

 

Enguerran de Kerhor, séminariste


Arrivé au terme de ma formation académique au séminaire, voici venu le temps de nouveaux horizons. Désirant vivre une nouvelle expérience en vue du sacerdoce, je vous fais part de ma grande joie de partir en mission au Cameroun pour servir les plus pauvres. 

Après trois années de formation théologique à Bruxelles comme séminariste de la Communauté de l’Emmanuel pour le diocèse de Bordeaux, je souhaite découvrir d’autres réalités culturelles en vivant auprès de personnes en situation de pauvreté et en me mettant à leur service. Je suis donc très heureux d’être envoyé par Fidesco à Bafoussam, dans l’ouest du Cameroun, pour deux ans en tant que volontaire de solidarité internationale.

Je serai accueilli par la paroisse Saint-François-Xavier où plusieurs familles vivent dans des zones défavorisées de la ville et de sa banlieue. Ces familles très démunies n’ont pas les moyens d’assurer à leurs enfants une formation à la hauteur des exigences actuelles. Vivant difficilement cette situation d’inégalité, de nombreux jeunes auraient besoin d’une assistance humaine et spirituelle pour s’intégrer dans la vie active.

À l’appel du père Emmanuel Dassi, curé de la paroisse, je suis envoyé par Fidesco comme animateur socio-éducatif. J’aurai à mettre en place un programme de formation humaine et sociale des enfants et des jeunes les plus défavorisés, pour les aider à acquérir des valeurs propices à une vie sociale et familiale harmonieuse. Avec la Caritas paroissiale, je visiterai les familles les plus démunies afin de leur offrir une écoute et un accompagnement spécifique. Je serai aussi amené à assurer un complément de formation scolaire pour les enfants défavorisés.

Ce beau projet missionnaire, par sa grande dimension humaine, fait partie intégrante de mon cheminement de séminariste et contribuera à ma formation de futur pasteur. La rencontre, la pauvreté, le service et la mission, vécus de façons privilégiées pendant ces deux années, seront certainement source de beaux partages avec les personnes rencontrées ainsi qu’une belle préparation à la vie pastorale.

Par ailleurs, j’ai la chance de partir avec Fidesco qui, après m’avoir formé, assurera le suivi de ma mission. Fidesco, ONG internationale, envoie des volontaires dans les pays en développement depuis 1981. Aujourd’hui, ils sont répartis dans 25 pays dans le monde, travaillant auprès des populations locales et partageant avec elles leur savoir-faire en éducation, agronomie, médecine, mécanique, enseignement, gestion… En tant que volontaire, notre subsistance est assurée grâce à une indemnité qui nous donne d’être proche des habitants du pays, dans des conditions modestes et justes.

D’avance, je vous remercie pour votre prière, votre soutien et votre accompagnement tout au long de ces deux années. Que Dieu vous bénisse.

Enguerran

 

 

Monsieur Jean-Paul GRANGETEAU, diacre permanent

 

Diacre permanent pour le secteur de Blaye et l'ensemble pastoral des Hauts de Gironde, ordonné le 6 juillet 2003.

Veuf, retraité de la fonction publique territoriale.

Missions :

Conseil pastoral de secteur
Aumônerie des jeunes
Accompagnateur du Service Evangélique des Malades
Pastorale sacramentelle et préparation aux sacrements : Baptême, Mariages, Obsèques
 
 
 

Monsieur Michel Duffour, diacre permanent

 

Qui suis-je ?

Michel Duffour, né en Lorraine, dans cette bonne ville de METZ, il y a 65 ans. Je suis marié, père de deux enfants et grand-père de sept petits-enfants.

Elevé dans une famille catholique j'ai pu découvrir et connaître dès mon plus jeune âge Dieu et son Eglise. Cette connaissance n'a fait que grandir en moi au fil des années et je n'ai jamais pu me passer de la présence de Dieu dans ma vie quotidienne. J'étais tellement heureux qu'il soit mon compagnon de route.

Après un parcours professionnel j'ai ressenti le besoin de me consacrer pleinement au Seigneur. Alors il fallait que je trouve une porte d'entrée. C'est ainsi que j'ai été tout d'abord appelé au Diaconat permanent où j'ai été ordonné le 21 AVRIL 1991 à AGEN.

Puis ce fut un deuxième appel qui me permettait d'exercer entièrement mon ministère d'Eglise au sein du Diocèse aux Armées Françaises en tant qu'Aumônier militaire et c'est ainsi que j'ai pu quitter ma vie professionnelle.

En tant qu'Aumônier militaire j'ai eu plus affectations successives tant en métropole qu'à l'étranger et je fus envoyé avec mes frères d'arme sur les conflits extérieurs.

Aujourd'hui je viens d'atterrir pour poser mes valises sur la Commune de Cavignac, ce qui me permettra d'être au service du secteur paroissial de Saint André/Cavignac et du doyenné.

A la demande de l'Evêque aux Armées je continuerai à desservir le monde militaire en tant qu'Aumônier militaire de la réserve opérationnelle à la Base de défense de Bordeaux.

Je remercie très chaleureusement et fraternellement l'équipe du doyenné qui m'a accueilli sur le secteur pour partager, prier et célébrer ensemble.

MA PRIERE D'ACTION DE GRÂCE :

Seigneur, en ce jour, je veux te dire tout simplement "Merci". Oui, merci pour toutes tes bontés sans nombre, pour ton indulgence sans limite envers moi, pour ton amour sans pareil.

Je te rends grâce de m'avoir donné, chaque jour dans l'épreuve et la souffrance, ta force et ton appui. Ta rassurante présence, dans le quotidien de la vie, particulièrement dans mon ministère d'aumônier militaire, m'a permis d'expérer et de ne jamais t'oublier. La vie donnée, elle est le plus grand de tous les biens.

Je reconnais volontiers que c'est de Toi qu'elle vient. Je la tiens tout entière au creux de ma main alors que, doucement, elle s'en va vers la fin. Comme une coupe, je lève mes mains vers Toi, pour te l'offrir en cette vie, celle que tu m'as donnée, avec ce qu'elle a eu de bon et de moins bon, avec ses élans de générosité, ses moments de faiblesse, mais aussi ses déceptions.

Je te remercie surtout de la paix et de l'amitié qu'avec moi tu veux bien partager. Merci aussi de la joyeuse espérance de te voir un jour. 

Seigneur, c'est avec joie que j'accueille chaque nouveau jour que tu me donne encore. Et quand ce sera le dernier, tu me diras alors : "Viens, je t'attends." Ainsi, tout confiant, je dirai adieu aux miens, et chez Toi, je m'en irai pour la grande fête de l'éternité. 

C'est pourquoi je suis heureux de prier chaque jour, Marie, Notre Mère, source d'espérance.

Diacre Michel DUFFOUR 

Monsieur l'Abbé Dominique de LASSAT, prêtre résident

 

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Le contenu demandé est pas disponible en ce moment