Configuré au Christ Serviteur par l’ordination diaconale

M. l'Abbé Thierry Gouze, ordonné diacre le 29 juin 2014, nous livre l'histoire de sa vocation et son parcours.

Oenologue de formation, j’ai travaillé durant vingt-cinq ans sur notre propriété viticole à MONTAGNE. Enfant unique, j’ai participé avec mes parents et nos employés à la prospérité de cette entreprise familiale. J’ai été engagé sur le plan professionnel en tant que vice-président du syndicat viticole de MONTAGNE-ST-EMILON, responsable de l’agrément des vins de cette région. Mais aussi durant trois mandats j’ai été élu conseiller municipal de la commune de MONTAGNE, où j’ai fait partie des commissions des bâtiments, de l’assainissement, de la voirie...

J’ai été aussi président fondateur de l’association « Les Trois Romanes » qui a pour but l’entretien et la restauration des trois églises romanes de notre village.

L’expérience de la fidélité à la messe dominicale a été déterminante. J’ai toujours été engagé dans ma paroisse où j’ai été successivement durant ces années, membre des équipes de liturgie, membre du conseil économique, membre du conseil pastoral, responsable de la pastorale du tourisme et responsable de l’organisation de l’adoration perpétuelle en lien avec les paroisses de LIBOURNE.

C’est au cours d’un pèlerinage diocésain des malades à LOURDES, à l’âge de vingt ans, que ma vocation est née, mais face à ma situation je me suis dit que cet appel n’était pas pour moi. Cet appel est resté latent durant toutes ces années très actives à MONTAGNE, jusqu’au jour où par la rencontre de jeunes prêtres, de séminaristes, qui aujourd’hui sont de très chers amis, les voyant heureux et comblé dans leurs vies de Pasteurs, cet appel a resurgit encore plus fort que précédemment, là j’ai compris qu’il me fallait donner une réponse à cette question :

Veux-tu me donner ta vie ? Veux-tu être prêtre ?

Ce fut pour moi une longue étape car il fallait que je me rende libre pour donner mon OUI au Seigneur.

Après conseil de mon père spirituel, de mes parents, de mes amis, j’ai pu, non sans difficultés et épreuves, rencontrer une personne qui accepte d’être responsable de la conduite de notre propriété viticole.

Enfin libre, j’ai rencontré Monseigneur RICARD qui m’a envoyé au séminaire St-Joseph de Bordeaux, pour suivre le parcours nécessaire au discernement et à la formation pour devenir prêtre diocésain.

La Grande Aventure a commencé ! J’ai été très bien accueilli dans la communauté. Les relations avec les autres séminaristes m’ont paru juste, de frère à frères, au-delà de la différence d’âge.

Je vis en vérité avec ce projet que je porte dans mon cœur, je ne vis plus ma vie « par procuration », ainsi mes rapports avec les autres ont été très vite animés par la joie de mon témoignage de ma vie de séminariste.

Cependant, j’ai douloureusement été affecté par le décès brutal d’un employé et celui de mon père, suite à un cancer.

Ces cinq années de séminaire ont été très riches et m’ont permis de vivre dans l’abandon à la volonté du Père, faisant ainsi l’expérience qu’Il ne nous conduit pas sur un chemin pour nous y perdre.J’ai été envoyé à St-MEDARD EN JALLES en insertion pastorale durant les trois années du second cycle.

Aujourd’hui, configuré au Christ Serviteur par l’ordination diaconale, c’est avec joie que j’ai accueilli la mission qui m’a été confiée par Monseigneur RICARD, pour exercer mon  ministère de diacre en vue de l’ordination presbytérale, sur ce secteur de BLAYE pour l’annonce de l’Evangile, pour proposer la vie sacramentaire, mais aussi pour continuer ma formation pour la plus grande gloire de Dieu et pour le salut des Hommes.