Edito du dimanche 16 septembre 2018

Dans la joie de la rencontre

Voici maintenant quelques jours que je suis arrivé parmi vous et depuis samedi dernier, croyez-moi, les jours passent et ne ressemblent pas ! J’ai tant à découvrir de ce que vous vivez, portez et espérez! C’est pourquoi, nous les prêtres (j’y inclus le père Patient Akakpo qui va venir nous rejoindre lui-aussi d’ici quelques jours), nous serons heureux de vous retrouver soit physiquement, soit par le biais de cet éditorial hebdomadaire de notre feuillet paroissial, afin de vous partager ce qui fait à nous aussi nos joies (souvent), nos tristesses (parfois) et nos espérances (toujours).

Avec vous aujourd'hui, je rends grâce au Seigneur pour la joie de la rencontre. Rencontre tout d’abord de toutes nos églises dont je découvre chaque jour, par leur nombre et leur diversité, quelque chose de la vie et de la foi non seulement de celles et ceux qui nous ont précédés mais aussi de la vôtre. Une église accueillante, fleurie, propre comme toutes celles que j’ai vu jusqu'à maintenant révèle quelque chose de la foi qui s’y vit ! Merci aux sacristains et sacristines de nos églises qui accomplissent ce travail avec grand dévouement et générosité. Il fait bon d’arriver ’chez vous’ !

La joie de la rencontre se vit également au travers des personnes rencontrées lors des célébrations ou des visites avec des personnes amies. Merci pour votre accueil, vos messages de bienvenue et vos prières. Merci en particulier à cette ‘paroissienne de l’ombre’ (elle s’est signée ainsi) pour son courrier reçu quelque jours avant mon arrivée à Blaye. Elle m’a assuré de sa prière quotidienne qui me sera d’un grand secours !

La joie de la rencontre se vivra également dans les jours à venir : accueil du père AKAKPO autour du 20 septembre ; accueil de notre évêque Mgr Jean-Pierre Ricard, qui nous fera l’honneur d’être présent parmi à deux occasions en une semaine : pour la confirmation des jeunes de l’ensemble pastoral samedi prochain à BOURG (22 septembre 18h30) et le dimanche d’après, cette fois-ci à BLAYE, pour mon installation de curé-doyen (30 septembre 16h00).

Là où paraît l'évêque, que là soit la communauté, de même que là où est le Christ Jésus, là est l'Église catholique

écrivait dès le 1er siècle Saint-Ignace d’Antioche. Que nous puissions entourer notre évêque, nos jeunes confirmands ou nos prêtres, voilà un beau signe d’une communauté chrétienne unie. Je compte sur vous !

Abbé Jean-Laurent MARTIN, votre curé ‘nommé’.