Ordination épiscopale de Monseigneur Bertrand Lacombe

Vidéo de la célébration et homélie du cardinal Jean-Pierre Ricard, prononcée lors de l'ordination épiscopale de Mgr Bertrand Lacombe, le dimanche 12 juin 2016 en la cathédrale Saint-André de Bordeaux.

Chers frères et sœurs,

La liturgie nous a fait lire durant toute cette semaine le cycle d’Élie dans le premier livre des Rois. Dans ce cycle, il y a un passage qui m’a toujours beaucoup parlé. C’est celui où on voit le prophète, persécuté par la reine Jézabel, être accablé par sa mission. Il baisse les bras, il se couche et souhaite mourir. Et on voit l’ange de Dieu l’appeler, lui donner une galette et une gourde d’eau et lui dire « Lève-toi et mange, autrement le chemin sera trop long pour toi ». Et soutenu par cette nourriture, Élie va repartir et marcher jusqu’à la montagne de Dieu, l’Horeb.

Combien de fois, nous aussi, évêques, prêtres ou diacres n’avons-nous pas été impressionnés et accablés par la mission reçue, par tout ce qui était attendu de nous ! Pour me préparer à la célébration d’aujourd’hui, j’ai relu, ces jours derniers, quelques passages de l’exhortation de Jean Paul II Pastores Gregis, sur l’évêque serviteur de l’Évangile de Jésus Christ pour l’espérance du monde et j’ai parcouru le Directoire pour le ministère pastoral des évêques. Deux beaux textes, qui déploient dans toutes ses dimensions le ministère épiscopal. Lecture instructive et terrifiante à la fois. On voit tout ce à quoi l’évêque doit être attentif, tout ce qu’il doit faire, et surtout ce qu’il doit être. Devant cette mission à laquelle on est appelé, je comprends que la crainte puisse nous saisir et que nous puissions dire, un peu spontanément : mais qui suis-je, avec mon humanité, mes limites, mes faiblesses, pour porter ce ministère qui me dépasse de tous côtés ?

C’est justement au moment où nous risquerions d’être accablés que le Seigneur vient vers nous, comme l’ange vers le prophète Élie, et nous donne au cœur même de cette ordination une triple parole de réconfort. Oui, il y a toujours la galette et la gourde d’eau !

1) La première parole du Seigneur est celle-ci : « N’aie pas peur. C’est moi qui t’ai appelé. Je serai avec toi et je te soutiendrai de la force de mon Esprit ». Ce qui a établi les apôtres de Jésus dans la paix profonde et la confiance en la mission reçue, c’est la conviction que c’est Jésus lui-même qui les avait appelés et leur avait promis d’être leur compagnon de route : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et institués pour que vous alliez, que vous produisiez du fruit et que votre fruit demeure » (Jn 15, 16). N’ayez pas peur, dit le Seigneur, car  « moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des siècles » (Mt. 28, 20). Et le Seigneur dans le ministère qu’il nous confie nous accompagne de la force de son Esprit, un Esprit présent, agissant, toujours à l’œuvre. Tout à l’heure, dans la prière consécratoire, je dirai avec les autres évêques présents : « Et maintenant, Seigneur, répands sur celui que tu as choisi la force qui vient de toi, l’Esprit souverain que tu as donné à ton Fils bien-aimé, Jésus Christ, l’Esprit qu’il a lui-même communiqué aux saints Apôtres qui établirent l’Église en chaque lieu comme ton sanctuaire, à la louange incessante et à la gloire de ton Nom ». Ce don de l’Esprit ne nous est pas donné que le jour de notre ordination, il nous accompagne tout au long de nos journées. Combien de fois dans ma vie ai-je expérimenté cette présence et cette aide ! Oui, il y a pour chacun un don du Saint Esprit. Il y a un charisme épiscopal, comme il y a un charisme sacerdotal et un charisme diaconal. Chers frères dans le ministère ordonné, croyons-nous vraiment en ce charisme ? Demandons-nous au Seigneur d’y être attentifs et accueillants ? Que le Seigneur renouvelle aujourd’hui en chacun d’entre nous le don de son Esprit !

2) La deuxième parole que le Seigneur vient dire à celui qui est ordonné est : « Dans le ministère qui t’est confié, tu n’es pas seul. Tu le porteras avec des frères ». Les évêques, comme successeurs des apôtres, ne portent pas tout seuls le ministère apostolique. Ils le portent tout d’abord collégialement. Par son ordination, le nouvel ordonné entre dans le Collège des Évêques. Il portera fraternellement avec ses frères, non seulement le souci de l’Eglise à laquelle il est envoyé mais aussi le souci de toutes les Églises. Ce ministère apostolique, l’évêque le porte également avec ces collaborateurs qui lui sont donnés, les prêtres et les diacres. En m’adressant à Bertrand, la liturgie  me fera dire bientôt dans le dialogue qui exprime l’engagement du nouvel évêque : « Voulez-vous avec les prêtres et les diacres, les collaborateurs de votre ministère, prendre soin comme un père, du saint peuple de Dieu et le diriger sur le chemin du salut ? ». C’est une grâce de vivre le ministère apostolique, le ministère épiscopal, dans cette collaboration. Quelle richesse pour l’Église, pour la mission ! Je me dis souvent : quelle chance pour un évêque d’avoir cette diversité de prêtres et de diacres, diversité de générations, de cultures, d’expériences, d’enracinements et de proximité. Je me réjouis de ce que d’autres font et que moi je ne pourrais pas faire. Ils sont le déploiement du ministère apostolique. Sans eux, je ne pourrai pas vivre mon ministère épiscopal. Ils sont ma joie et ma fierté. Bertrand, le Seigneur te donne aujourd’hui des frères. Tu ne seras pas un évêque seul ! Et cela est un puissant réconfort.

3) Le Seigneur vient dire enfin : « Je te confie mon peuple. Guide-le mais laisse-toi aussi guider par lui ». Dans le ministère apostolique, le Seigneur nous confie son peuple. Il nous demande de veiller sur lui, de le nourrir de l’Évangile. C’est sous livre de l’Évangile ouvert sur ta tête et sur tes épaules, Bertrand, que tu vas être ordonné. Nourris le Peuple de Dieu de  l’Écriture et des sacrements. Sois un témoin de la tendresse, de la miséricorde et du pardon du Seigneur. Je te demanderai tout à l’heure : « Voulez-vous, d’un cœur plein de bonté et de miséricorde, accueillir, au nom du Seigneur, les pauvres, les étrangers et tous ceux qui sont dans le besoin ? Voulez-vous comme un bon pasteur, partir à la recherche des brebis qui s’égarent pour les rassembler dans le bercail du Seigneur ? ». Oui, le Seigneur nous confie son peuple. Il nous demande de le guider sur les chemins de la vraie vie, la vie éternelle avec lui.  Mais il nous appelle aussi à nous laisser guider par lui. Le pape François, s’adressant à de nouveaux évêques, leur parlait de la présence pastorale. Il leur disait : « Présence pastorale veut dire marcher avec le peuple de Dieu : marcher devant, en indiquant le chemin, en indiquant la voie ; marcher au milieu, pour le fortifier dans l’unité ; marcher derrière, soit pour que personne ne reste en arrière, mais surtout pour suivre le flair qu’a le peuple de Dieu pour trouver de nouvelles routes. Un évêque qui vit au milieu de ses fidèles a les oreilles ouvertes pour écouter « ce que l’Esprit dit aux Églises » (Ap 2,7) et la « voix des brebis » (Discours, 19 septembre 2013). Et aux évêques italiens le pape François recommandait : « Que rien ni personne ne vous ôte la joie d’être soutenus par votre peuple » (Discours du 10 novembre 2015 à Florence). Oui, nous sommes soutenus par notre peuple. Je suis frappé par l’engagement pastoral de beaucoup de baptisés, par leur tonus apostolique, par leur flair pour ouvrir des chemins nouveaux à l’Évangile. C’est justement pour nous mettre ensemble à l’écoute de « ce que l’Esprit dit aux Églises », que j’ai convoqué un synode diocésain. Je suis sûr qu’à travers « la voix des brebis » comme dit le pape François, le Seigneur nous guidera pour ouvrir des chemins nouveaux à l’Évangélisation.

Bertrand, réconforté par ces promesses du Seigneur, n’aie pas peur d’avancer vers l’ordination. Notre prière t’accompagne. A ton tour, prie la Vierge Marie. Elle te soutiendra maternellement dans ton ministère. Avec elle, tu pourras dire : « Le Seigneur a fait pour moi des merveilles. Saint est son nom » (Lc 1, 49).  Amen.

+ Jean-Pierre cardinal Ricard

Archevêque de Bordeaux

Évêque de Bazas

 

Photo : cathoblaye&cathobourg - Licence : CC-BY-NC-SA