"L'Esprit Saint, c'est l'amour même de Dieu qui est en nous"

Le jour de la Pentecôte, 35 jeunes du secteur de Blaye ont professé leur foi. Retrouvez ici quelques photos et quelques notes de l'homélie.

"Nous sommes au soir de la Résurrection du Seigneur dans l’Evangile selon Saint Jean. Et nous venons d’entendre ce récit de ce que nous appelons la Pentecôte Johannique. Ce n’est pas le même récit que nous raconte Saint Luc dans la première lecture. Là, la Pentecôte se réalise cinquante jours après Pâques. C’est une manifestation éclatante, bruyante. Saint Luc nous dit que l’Esprit Saint est donné aux Apôtres comme un violent coup de vent dans cette maison où ils sont tous rassemblés avec la Vierge Marie et quelques femmes. L’Esprit Saint se répand sur chacun d’eux sous la forme d’une langue de feu.

Chez Saint Jean, c’est tout autre chose. Cela se passe dans l’intimité du Cénacle, le soir de Pâques. Jésus est ressuscité. Il a vaincu la mort. Il n’est plus lié par le temps, par les lieux. Il est ressuscité et il est là au milieu des siens. La première parole de Jésus ressuscité à ses Apôtres, c’est : « La paix soit avec vous. » Ce n’est pas une formule de politesse seulement. C’est bien plus que cela, c’est un don de Jésus. Jésus nous donne la paix. Jésus nous donne sa paix. Non pas une paix à la manière du monde qui est une absence de conflit, mais une paix profonde qui nous remplit de joie. Cette paix qui nous fait dire : « Seigneur, je crois. J’ai confiance en toi. En toi, je ne crains rien. Quelques soient les épreuves de ma vie, j’ai confiance en toi." Cette paix est confiée aux Apôtres, elle nous est confiée à nous. Nous devons tous être des artisans de cette paix.

L’Esprit Saint est à l’œuvre, on ne le voit pas, on le connaît peu. Et pourtant, sans lui, nous ne serions pas là. Sans lui, ces jeunes gens, jeunes filles ne pourraient pas dire je crois. Saint Paul nous le dit avec clarté. Sans le Saint Esprit, personne n’est capable de dire : « Jésus est le Seigneur. » Ce n’est pas notre raison, ce n’est pas notre intelligence qui nous fait dire que Jésus est Seigneur, c’est l’Esprit Saint en nous.

   

Ces jeunes vont proclamer par trois fois : « Je crois. » C’est l’œuvre de l’Esprit Saint. Tout à l’heure, nous dirons tous ensemble le Notre Père. Est-ce notre raison qui nous permet d’appeler Dieu Père ? C’est l’Esprit Saint. Lorsque j’invoquerai l’Esprit Saint pour que le pain et le vin deviennent le Corps et le Sang du Seigneur. Ce n’est pas un acte de magie, c’est l’œuvre de l’Esprit Saint. C’est l’Esprit Saint qui nous rassemble, c’est l’Esprit Saint qui nous fait croire et aimer Dieu.

Nous n’avons pas à demander à Dieu de nous donner l’Esprit Saint, nous l’avons reçu. Ce que le Seigneur attend de nous, de vous, mes amis, c’est de vivre de ce don reçu. Le Seigneur nous a fait un cadeau immense, magnifique, celui de l’Esprit Saint. C’est l’amour même de Dieu qui est en nous. Cet amour en nous nous permet d’aimer Dieu et d’aimer nos frères. Non pas seulement aimer ceux qui nous aiment mais aimer même ceux qui ne nous aiment pas, de pardonner, de servir.

   

La grâce que nous demandons en cette fête de la Pentecôte, c’est que ces jeunes, comme chacun d’entre nous, soient fidèles à la foi de leur baptême. « Oui je suis chrétien. Oui, je crois que Jésus est Seigneur, qu’il est le Sauveur. Je n’ai qu’un désir, c’est de l’annoncer à tous mes frères : tu peux toi aussi recevoir l’Esprit Saint. »

Rendons grâce à Dieu pour le don de l’Esprit Saint. Rendons grâce à Dieu pour ces jeunes qui vont maintenant proclamer leur foi. Qu’ils soient fidèles à la foi de leur baptême. Que l’Esprit Saint les éclaire aussi sur leur vocation, sur ce que le Seigneur attend de chacun d’eux."